Oups j’ai merdé.

Je m’étais promise de toujours prêter attention à cette chose précieuse que l’on appelle Amitié.

Il y a celles de passage, et puis les autres. Celles qui constituent votre équilibre personnel et qui vous définissent, qui vous accompagnent à travers le temps. Moi qui ne jure que par ses relations là, je dois pourtant me rendre à l’évidence, je me suis éloignée. Des semaines se sont écoulées sans un mot, sans une présence quotidienne et aujourd’hui le manque se fait ressentir plus que jamais. Je pensais pouvoir m’y faire, je me trouvais des excuses. Mais ça devient trop difficile de faire semblant.

J’ai pris mon courage à deux mains. Juste quelques mots, pour dire à quel point ce vide est trop pesant. Je ne veux plus perdre de temps. La vie est bien trop courte.

Ficelle nous a pourtant laissé avec cette triste leçon en nous quittant…

 

Heureusement, je crois qu’il me pardonnera mes erreurs, il m’a répondu ! Le sourire figé, j’ai eu ce sentiment que rien n’était perdu.

 » Peut-être fallait-il s’éloigner des lieux de l’enfance pour mieux les apprécier ? « 

Petit bout de Femme.

Il y a des personnes qui vous marquent, qui vous restent, malgré le temps qui passe ou les événements. Moi c’est cette fille que je n’oublierai pas. Je l’appellerai Ficelle, car cette chanson de Syrano me faisait tant penser à elle.

Je l’ai connu peu au final. Nous avons passé quelques moments ensemble, avec la Bande. Elle ne nous laissait jamais indifférente. Sa bonne humeur nous faisait pousser des sourires au visage, ses mimiques de femme-enfant nous attendrissait. Elle était toute petite, toute menue, pourtant elle ne passait jamais inaperçue quand elle était quelque part. Et puis dans ses mauvaises périodes, elle semblait si fragile. Rongée par un mal-être qui prenait alors le dessus. Mais Ficelle était une aventurière, prête à dévorer la vie pour y goûter ces plaisirs.

Je ne l’ai pas vu depuis plusieurs années. Les dernières photos d’elle sont à son image. Elle est magnifique, bien qu’un peu amaigrie. Son sourire vaut le détour et son regard si profond n’a pas changé. Avec les amis, quelques fois on parle d’elle. Des nouvelles ? Son Facebook nous transmet son quotidien, comme si de rien n’était.

Et puis j’ai appris qu’elle nous avait quitté hier. Un coup de massue en pleine face. Une mauvaise blague, ce n’est pas possible ? Les Copains ont dû mal à avaler la nouvelle. On croit toujours que ça ne peut arriver qu’aux autres, ou que ça n’arrivera pas tout simplement. Et il y a ces questions qui restent sans réponses. J’espère que Ficelle en donnera quelques unes à ces proches avant de s’envoler définitivement.

C’est assez difficile d’écrire en ce moment, mais il fallait que je vienne ici ce soir.

Une façon de lui dire au revoir.

 

A ton sourire et les doux souvenirs que tu nous laisses… 

Le bonheur ça se cultive !

Haaa, la grande quête du bonheur !

 » Qu’est-ce qui rend les gens heureux ?  » nous demandait une émission de télé hier soir. Ce matin, un ami m’envoyait un message me disant qu’il n’aimait pas sa vie. L’après-midi, une autre me criait au téléphone la bonne nouvelle qui l’emplissait de joie.

J’ai la chance d’être quelqu’un de nature optimiste. Je ne sais pas pourquoi, ni comment l’expliquer, mais il y a ce  » tout ira bien  » qui plane au dessus de ma tête. Rassurez vous, j’ai aussi des doutes et des crises de paniques (Cap de rédiger ton mémoire en 2 semaines ??!).

Mais ma bonne étoile à toujours gagner la guerre jusqu’à présent. Que ce soit pour moi, ou pour mon entourage d’ailleurs, je ne peux m’empêcher de me dire que ça ira bien. C’est comme une évidence.

Alors, pour eux, et lui, je veux bien prêter un peu de cette confiance, pour qu’ils avancent plus sereinement.
En avant la vie, mes potos.

Vous avez plus qu’à…